Les Jury du concours Discover Tunisia
Unsplashed background img 2

Hamideddine Bouali

Hamideddine Bouali

Né et résidant à Tunis depuis 1961, Hamideddine Bouali est actif dans le domaine de la photographie depuis une trentaine d’années. Il a organisé une dizaine d’expositions individuelles, dont la dernière en date « Insomnia » en juin 2016 et participé à une centaine de groupes de travail en Tunisie comme à l'étranger. Animateur, formateur, membre de jurys, directeur de stages et enseignant, il fut commissaire de plusieurs expositions dont "La Tunisie de Jacques Pérez" en 1997, et des deux éditions du Mois de la Photo de Tunis en 1997 et 2001. Il fut pendant cinq ans Vice-président des Rencontres Internationales de Photographie de Ghar El Melh chargé des animations. En 2010 il fonda le Club Photo de Tunis. Lauréat de plusieurs prix locaux et internationaux dont deux prix au concours photo organisé par le CR.E.D.IF. en 1991, Médaille d'or à l’exposition Internationale de photographie de Bagdad en 1996 et Prix d'encouragement au 51e Salon international de la photographie de Tokyo en 1989. Hamideddine Bouali a reçu en 2008 le Prix National des Arts et des lettres en photographie. Ses œuvres ont été acquises par des privés, par l’État tunisien et dernièrement par le Musée de la Photographie de Bièvre en France. En 2011, Hamideddine Bouali a obtenu le Grand Prix du concours organisé par "Le Fonds Méditerranéen pour les femmes », et en 2012 le Prix « Lucien Clergue ». En 2015 la notice biographique de Hamideddine Bouali a été publiée dans le dictionnaire mondial de la photographie édité aux États-Unis par Thames-Hudson.

Hichem Driss

Hichem Driss

Hichem Driss est un photographe indépendant né à Tunis en 1968. Il a étudié à Paris et travaille depuis entre Paris et Tunis. Il a animé des ateliers photographiques avec des enfants, privilégiant l’échange et le partage de savoir. Il a collaboré avec un grand nombre de photographes réputés, d’influence diverses dans le milieu de la mode, du design, de l’architecture et des photos d’art. Il a créé en 2002 le studio « Barguellil » au sein duquel il produit des commandes publicitaires et projets personnels (expositions et livres d’art) Il a collaboré à divers événements hétéroclites comme les rencontres photographiques de Bamako en 1989, la Biennale de la Havane en 1999, les fiestas du Sud à Marseille, lettre d’argile à l’institut Français à Tunis en 2000, « Noordelicht » Festival aux Pays-Bas avec une série d’image « A travers des cotes ». Cette même série a été présentée au mois de la photographie d’Athènes et à la Fondation Aperture à New York en 2006. En 2010, il a notamment fait partie des photographes sélectionnés pour parcourir la Tunisie afin de réaliser cent portraits qui auront servi aux collages du projet « Inside Out » avec J.R il a participé au projet d’exposition « Le grand parcours » à Bamako en 2011 à l’exposition « Dégagement » à l’institut du Monde Arabe à Paris en 2012 et à l’exposition « L’exsit » à Liverpool en 2013. Depuis 2013, Hichem a exposé ses travaux dans plusieurs galeries à Tunis.

Sophia Baraket

Sophia Baraket

Née en Tunisie, Sophia Baraket a grandi dans un environnement axé sur l’image. À 18 ans, elle s’installe à Paris pour étudier dans une école internationale de photographie. Lors d’un stage à Magnum Photos, Baraket se plonge dans les archives historiques et se familiarise ainsi avec l’œuvre de grands photographes. De retour à Tunis en 2005, elle organise des événements et des expositions auxquels elle participe elle-même. En 2010, alors qu’elle se trouve en Californie, elle participe à un projet sur les nombreux tabous de la société américaine, revenant juste à temps pour commencer à couvrir la révolution tunisienne. Baraket a été la première photographe tunisienne à arriver à la frontière pour documenter l’exode des réfugiés de Libye. En 2011, elle participe à un projet de l’artiste de rue et photographe JR. Baraket se concentre sur la documentation d’histoires, comme elle l’avait fait dans des projets sur les mères-enfants en Ouganda et sur les pays occidentaux qui se débarrassent de leurs déchets en Afrique du Nord. Ce dernier projet a été sélectionné pour la Biennale de la photographie africaine 2011 à Bamako au Mali.

Zied Ben Romdhan

Zied Ben Romdhan

Né à Tunis en 1981, Zied Ben Romdhane est un artiste photographe qui a participé à plusieurs expositions à travers le monde dont les plus récentes sont : « Views of Tunisia » (Arles 2013), « After the Revolution » (White Box, NY 2013), « Kushti » (Maison de la Tunisie, Paris 2013 ), « Zones d’Attente » (Clark House, Bombay 2013), « Fotofest biennieal » au centre de la photographie de Houston (USA 2014 ), « Sahel » (1x1 Gallery, Dubai 2014), « Trace » (MUCEM, Marseille 2015) où il a eu le prix de POPCAP ( Swiss, 2015). Il a aussi contribué aux livres "Reporting change" (world press photo), "Irada" et "Dégage", à l’encadrement de plusieurs workshops et a participé aux films « la poule » de Sabaa et « Fallega » en 2011 en tant que Directeur photo. Zied Ben Romdhan est le fondateur et vice-président de l’Association Tunisienne d’Expression Artistique et Numérique.